Querelles de clochers


Sabine pose une drôle de question. Elle demande : comment il savait, Péguy, que les clochers français étaient français ? Je ne sais pas, moi, comment il le savait, mais qu'est-ce qu'ils auraient pu être, les clochers français, s'ils n'avaient pas été français, à moins d'avoir été construits par des envahisseurs ? Ils devaient être un produit du terroir, construits avec la pierre de l'endroit, selon le régime local des précipitations, avec les moyens du bord et selon la foi des gens. Elstir dit de très belles choses sur le génie du vieux sculpteur qui fit les statues du porche de Saint-André-des-Champs. Peut-être aussi que Péguy avait lu Viollet le-Duc qui avait recensé huit types de clochers différents en France. En tout cas, j'ai reçu un gentil message d'Isabelle qui dit que ça lui a fait bien plaisir de revoir le clocher de Vaugines avec les cerisiers en fleurs Je sais bien que je me suis grillé avec mes clochers auprès de pas mal de lecteurs qui pensent comme le père de Balzac, ce mécréant endurci, qu'on ferait mieux de fondre les cloches pour faire des machines parce que ça attire la foudre sur les récoltes. Mais je sais aussi bien que tout le monde que les querelles de clochers provoquent la pire des choses qui est la guerre civile. Regardez le Haut Karabagh que les Arméniens quittent en pleurant et en mettant le feu à leur meubles pour incendier la maison de leur père pour pas que les Azeris s'en emparent. Ce qui est terrible, c'est quand il y a deux peuples qui vivent sur le même territoire, le jour où ils ne peuvent plus se supporter. J'ose dire que ce jour là, on regrette un bon despote comme le sultan de Constantinople qui tenait en respect 36 religions qui vivaient finalement en bonne entente sous sa mains de fer. Ils avaient intérêt, sinon, un bon coup sur la tête ! Et depuis que l'empire ottoman, s'est écroulé, dès le XIX° siècle, l'histoire des Balkans n'est qu'une longue suite de guerre civiles avec force massacres et atrocités où on n'y comprend rien du tout. Pareil en Libye, au Moyen Orient, entre chiites et sunnites, avec Israël, un peu partout en Afrique entre tribus,, etc, etc. Des guerres absurdes où il y a 100 fois plus à perdre qu'à gagner. Mais non, ils préfèrent se battre car ils ont une vengeance à accomplir de toute urgence.

René Girard parlait de la "nullité des conflits humains" et il me semble qu'il a raison pour les guerres de religion et les conflits ethniques. La solution s'appelle la laïcité, c'est-à-dire la coexistence pacifique. C'est pourquoi je suis navré du tour de passe-passe au terme duquel la laïcité à la française est en train de se retourner en son contraire, c'est-à-dire devienne le droit d'insulter les autres religions. Les autres pays du monde sont scandalisés à juste titre...


Photo : ambiance d'automne sur le Luberon.


















.





Je sais bien qu'au hut Kararar, les Arméniens désespérés vont pleurer dans leurs cimetières avant de vider les lieux, brûlent leurs propres maisons et prient pour que leurs monuments historiques ne soient pas détruits

Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now