Les mains aux fesses sont-elles de l'art !



Irritante discussion sur le patriarcat il y a 8 jours à Répliques. La néo-féministe que Finkielkraut avait invitée a commencé par dire que, depuis les Grecs, le patriarcat, dominait en Occident, les femmes étant réduites à la double fonction d’objet sexuel et de reproduction. Une fois cela admis, tout le reste allait de soi et ce n’est qu’avec trop de raison que cette néo-féministe déroulait tous les faits de discrimination, de domination, de viol, etc. dont les femmes sont victimes. Ses interlocuteurs avaient beau lui dire qu’elle exagérait et la prier de nuancer, la cause était pliée et le débat tournait en rond.

Or, ce n'est pas depuis les Grecs que les femmes sont dominées. Les Grecs n’y sont pour rien (Homère et Euripide étaient d’ailleurs féministes et les nudités de Phidias expriment tout autre chose que du voyeurisme). Germaine Tillon a magistralement montré dans son Harem et les cousins : a) que le patriarcat méditerranéen avait non pas 2000 mais 10. 000 ans d’âge ; b) qu’ayant été provoqué par la révolution néolithique, le patriarcat concernait en réalité tout le pourtour de la Méditerranée, lieu de cette révolution. J’ajouterai que ce n’était pas mieux ailleurs, et que l’Inde et la Chine sont, elles aussi, des civilisations hyper-machistes. Finalement, c’est partout dans le monde qu’il y avait du patriarcat. Il y en avait seulement un peu moins dans les civilisations plus anciennes que la révolution néolithique.

Si le patriarcat est universel, c’est qu’il y a une cause universelle et ce n’est pas trop difficile de la trouver, cette cause, c’est tout simplement la maternité. Quand les femmes devaient avoir quatre, huit, douze enfants pour assurer leur descendance, quelquefois davantage, il ne faut pas s’étonner qu’elles soient restées à la maison pendant que les hommes s’occupaient de chasse, de guerre ou de politique.

Que les hommes en aient profité et abusé, on est bien d’accord pour le souligner et le critiquer. Mais si les choses sont en train de changer, c’est pour deux raisons, les vaccins et la pilule. Du coup, les femmes peuvent n’avoir plus que deux enfants sans que ça mette en danger la survie de l’espèce, ce qui ouvre un boulevard à l'égalité. Les plus grands féministes du monde, sont Louis Pasteur et Lucien Neuwirth.


Photo : Vu au musée Volty de Villefanche-sur-Mer. Cette inscription m'a laissé bien perplexe. C'est vrai qu'on a parfois de mauvaises tentations. Mais si les mains aux fesses sont déplacées quand c'est de l'art, faut-il en conclure qu'elles sont licites quand ce n'est pas de l'art ?

Mes autres billets
Tag Cloud