Marguerite et le curé de Bondy


Hier soir, en mettant un peu d’ordre dans le placard du fond du couloir, j’ai retrouvé une vingtaine de pages qui avaient échappé à mon attention, où ma tante Marguerite, décédée en 2009, raconte ses souvenirs du village familial des Vosges où elle séjournait l’été.


L’année 1929 était particulièrement chaude, les orages menaçaient et M. le Curé donna en chaire à ses paroissiens la permission de faire rentrer leur regain l’après-midi du 15 août, en un temps où le repos dominical était rigoureux. C’est ainsi que nous allâmes faner, mais en habit du dimanche pour bien marquer le respect dû au Jour du seigneur. […] En ce temps-là, le curé Humbert avait une belle ceinture de moire et des chaussures à boucles comme un évêque, une bonne voix pour prêcher après une citation latine traduite et commentée. Très aimé et respecté en un temps où les curés étaient les premiers personnages de la commune, il avait l’habitude de taper sur l’épaule de ses paroissiens en les appelant par leur prénom, Mon bon Paul, Mon bon Pierre, etc…

Sans transition : ce matin, tiré du lit à 6 heures, j’entends sur France-Inter une émission sur le curé de Bondy, ville nouvelle de barres et de tours entre canal et autoroute, à quelques km de Paris. 90 nationalités, des Arabes de tous pays, des Vietnamiens, des Cap Verdiens, des Sri Lankais, des Congolais, des Portugais, etc., etc. Des Gaulois aussi. Natif du 16° de Paris, ce curé était un curé heureux. D’abord, les urbanistes avaient eu l’idée de planter l’Église « en plein milieu. » Il y a une vraie vie de quartier à Bondy. Tout le monde se connaît. La plupart des gens ne sont jamais allés à Paris. Qu’iraient-il y faire ? De toute façon, ils y seraient complètement perdus ! Après la messe, on apporte à boire et à manger, chacun selon les recettes de son pays. Tout le monde croit en Dieu, à Bondy, selon sa religion, bien sûr, mais ça fait que Dieu est dans toutes les conversations. Le curé recommande juste de ne pas frapper les enfants et de ne pas servir les femmes en dernier.

Mes autres billets
Tag Cloud