Les dieux et la loi de la pesanteur


Le Monde dit que le livre de ce philosophe allemand est touffu, abstrait et mal construit. Ouf ! Que d'heures gagnées à ne pas le lire ! Un vrai soulagement. Les premières lignes de l'article m'avaient pourtant accroché. Peter Sloterdijk remarque que les humains sont aimantés vers le centre de la terre par le phénomène de la gravitation. C'est ce qui fait que les hommes des antipodes marchent la tête en bas sans tomber dans le vide, ou dans le ciel. Mais les humains ne se sont pas privés de prêter des voix à ce ciel et de dire que ces voix, ce Verbe, ce Logos sont émis par des dieux qui, eux, échapperaient aux lois de la gravitation. Les dieux sont anti-gravitationnels.

J'ai cependant remarqué que chaque peuple a sa théologie propre, avec de grandes différences et une très forte couleur locale, ce qui laisse soupçonner que ce sont les hommes qui ont fait les dieux et non les dieux qui ont fait les hommes.

Suis-je affreusement matérialiste et rationaliste en disant cela ? Pas du tout ! Car si ce sont les hommes qui ont façonné toutes les paroles qu'ils prêtent aux dieux, alors, ces paroles méritent la plus grande considération car elles sont dépositaires de toute la sagesse de l'humanité depuis le commencement du monde et ça devient drôlement intéressant. Voilà ce que ne comprendront jamais les athées bien endurcis et bien recuits qui parlent de "la religion", au singulier et avec mépris sans voir qu'ils se trouvent dans une absurde contradiction. Ils disent : les dieux n'existent pas. Fort bien. Mais si les dieux n'existent pas, alors d'où viennent les bibles ? Elles ne sont pas tombées du ciel quand même ! Il faut donc les réintégrer dans la grande bibliothèque de l'humanité. Parfois, même, elles peuvent encore servir. Révision :

Tu ne tueras pas, tu ne feras pas d'adultère, tu ne voleras pas, tu honoreras ton père et ta mère, tu ne feras pas de faux témoignages, tu te reposeras le 7° jour. Tu ne convoiteras point la maison, la femme , l'âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.

Vous vous souvenez ?




Mes autres billets
Tag Cloud