La peste soit des poètes et des métaphysiciens !



- Alors, cette matinée, Faustine ? - Ne m’en parle pas. On a eu contrôle de physique !

- Celle-là aussi, comme dirait Monsieur Seguin ! Il n’y aura donc que des artistes et des rêveurs dans cette famille !

- Et toi, t’es pas un rêveur, Bono ?

- Moi ? Je suis un homme complet. Hier soir, dans ce mistral de malheur, j’étais encore à faire des trous près de l’arbre-lyre à l'heure où on ne peut plus distinguer un fil blanc d'un fil noir. J’en ai encore le dos tout boursouflé. Alors, si tu cherches un rêveur, trouve quelqu’un d’autre.

- Pourquoi tu faisais des trous ?

- Pour planter, ma belle. J’ai planté deux pruniers, deux néfliers et trois plaqueminiers afin qu’à la saison prochaine, tu puisses cueillir des fruits d’or et les porter à ta bouche, à moins que tu ne préfères déguster les kakis à la petite cuillère.

- Et pour le chauffage de ma chambre, qu’est-ce que tu as fait ?

- Justement ! Je suis allé à Espace Pro dans la zone commerciale de Pertuis et j’ai demandé Thierry. Thierry, c’est le pote de Laurent. Il m’a dit que pour tant de m2, il fallait tant de KWH. Après, on a parlé voitures. Lui, Thierry, il a eu deux Toyota. Il en a été très content mais, maintenant, il a préféré prendre une Audi. Il m’a demandé si j’avais une 136 chevaux. J’en avais pas la moindre idée mais, à la voir, il lui semblait bien que oui. Je lui ai dit que moi, j’étais très content de ma Toyota, mais qu’il y avait juste un blème, c’est que l’ingénieur Toyota avait caché le voyant bleu signalant les grands phares juste derrière le volant. Ça me gêne beaucoup parce que si, j’éblouis les voitures qui viennent en face sans m’en rendre compte, ça peut être dangereux… Il m’a dit que j’avais qu’à baisser le volant. Il m’a fait voir une petite manette placée sous le volant et, hop ! le blème était résolu.

On a toujours besoin d’un bon technicien… Il y a vraiment deux sortes de gens, ceux qui savent tout sur le comment et ne pensent jamais au pourquoi et ceux qui se posent sans arrêt les grandes questions, mais qui sont des handicapés du comment. La peste soit des artistes et des métaphysiciens ! Et des poète-z-aussi !

Quant à toi, Faustine, je vais t’abonner à Comment ça marche ? Pour te mettre du plomb dans la cervelle.

Mes autres billets
Tag Cloud