La condition humaine remboursée par la Sécu ?



Je n'en peux plus des jérémiades de France Culture, première radio de France, au moment du café chaque matin. Aujourd'hui, ils avaient fait venir un psy qui affirmait que 40 % des jeunes avaient des pensées suicidaires et qu'ils devraient tous pouvoir consulter plusieurs fois par an. Après, sans aucune gêne, on faisait un focus sur les camps de réfugiés en Jordanie où piétinent des millions de Syriens depuis des années sans eau ni chauffage.

Et puis, on s'est remis à épiloguer sans fin sur les vaccins qui et que, sur le confinement qui vient trop tard ou trop tôt, sur le couvre-feu trop chaud ou trop froid. C’est pas difficile, chaque fois que Macron prend une mesure, le malheureux, vite on tend le micro aux partis de gauche et de droite trop contents de faire de la retape électorale en jouant les indignés. Indigne-toi, indigne-toi ! Mais enfin, ça ne vous fatigue pas de dire toujours la même chose ?

Certains tics journalistiques en disent long, comme le En clair qui vient clore un discours. T'avais qu'à être clair avant, hé, bafouilleur ! Et surtout, le Sauf que, bien acide, qui vient systématique démolir ce qui vient d'être affirmé. À ce compte, rien ne peut être dit qui ne soit aussitôt remis en cause. L'esprit critique n'est-il pas le propre des intellectuels depuis l'affaire Dreyfus ? Résultat, quand j'ai fini de rincer les tasses, il ne reste que de la sciure dans les oreilles. Heureusement qu'Euripide m'attend sur ma table.

À midi vient l’infirmier qui m’a fait ma quinzième injection dans le ventre, rapport à mon beau fémur en tungstène. Il a dit que la Sécu était trop bonne et qu’on pourrait arrêter comme ça. Saint Sébastien ne lui a pas fait répéter.

Le soir, j'ai essayé C News. Eh bien, c'était très intéressant ! Il y avait plusieurs sujets et trois journalistes qui avaient bûché les dossiers. Ils ont parlé des barrages, d’Henri IV et des émigrés mexicains à la frontière américaine. J’ai appris plusieurs choses. Évidemment, il y avait Zemmour le maudit. C’est la première fois que je l’entendais, très éloquent. Il a dit une chose qui n’est peut-être pas fausse, c’est que malgré ses beaux discours, Biden retenait lui aussi les réfugiés et que la différence avec Trump était surtout rhétorique.

Là je ne plaisante plus parce que c’est un drame authentique. Ouvrir les frontières est aussi impossible qu’oublier Zeus Xénios ou la parabole du bon Samaritain. Alors, on fait quoi ? Sur cette question, les bavards observent un silence de mort.



Mes autres billets
Tag Cloud