La carpe et le lapin


Je commence par une devinette : quelle ressemblance y a-t-il entre un retraité, un intellectuel et un fonctionnaire ? Alors ...? Langue au chat, mon lecteur ? Réponse : ils planent. Je veux dire qu'ils sont hors du jeu des rivalités, soit parce qu'ils ont un revenu fixe à la fin du mois soit parce qu'ils évoluent dans le ciel des idées.. C'est pour ça qu'ils ont une vision désintéressée de la société et de l'avenir. Est-ce bien ?

C'est une tout autre chose chez les gens du privé qui sont pris dans le jeu des rivalités, que ce soit pour gagner le plus possible d'euros ou tout simplement pour ne pas tomber dans la spirale du chômage. Ça fait deux familles complètement différentes. Ceux qui voient ce qui serait le mieux, une société solidaire et écologique, ne sont pas trop tracassés par la formidable pression des betteraviers qui réclament un moratoire sur les pesticides sous peine de sinistrer tout le secteur.

Que feriez-vous, mon lecteur, à la place des dirigeants de Zodiac qui ferment leur site de Haute-Garonne et mettent 38 ouvriers sur le carreau pour délocaliser en Tunisie ? Des salauds ? Ils disent que c'est ça ou le dépôt de bilan. Des menteurs ? Sans doute un peu, mais dans quelle proportion ? Bien sûr, les dirigeants d'entreprise et leurs salariés sont tous pour la justice et pour l'écologie, mais en attendant, ils ont des chats plus urgents à fouetter. Bridgestone menace de délocaliser en Turquie : croyez-vous que les 863 salariés qui risquent d'être licenciés pensent beaucoup à la pollution induite par l'usure des pneus qu'ils produisent, des tonnes de particules microscopiques qui se répandent dans la nature ?

La rivalité me semble être le grand discriminant : ceux qui sont dedans et ceux qui sont en dehors sont aussi étrangers les uns aux autres que la carpe et le lapin.

Il existe cependant un arbitre, c'est la puissance publique. C'est à elle d'arbitrer entre les idéalistes du long terme et les réalistes du court terme, que ce soit en matière de transition énergétique ou de justice sociale. Le problème est que les politiques sont eux aussi soumis au poison de la rivalité et qu'il est plus profitable d'aller au court terme si on veut être réélu.. Rafi a raison : la réélection devrait être impossible et interdite.




Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now