L'Occident est-il coupable ?


En gros, il y a deux opinions. Les intellectuels et les média disent Oui : l'Europe est indéfendable. Les mâles blancs ont dominé le monde depuis Christophe Colomb et ils ont multiplié les esclavagismes, les racismes, les impérialismes, les capitalismes, les universalismes, les eurocentrismes, les sexismes, les colonialismes, les colonialités, les massacres, les pillages, les dominations, les hiérarchies dont les jaunes, les rouges, les arabes, les noirs sont les victimes. Honte à nous !

Les non-intellectuels de profession sont allergiques à cette contrition, cette repentance, cet auto-dénigrement, cette démangeaison, que ce soient les gens du peuple ou les petits et les gros patrons, et une bonne partie des cadres et des professions libérales.

Pourtant, je n’ai pas dit le plus grave : les Occidentaux ont aussi inventé les vaccins qui ont causé l’explosion démographique et rendu notre planète de plus en plus exigüe, les techniques qui bouleversent les climats, font monter le niveau des mers et empoisonnent la biodiversité.

Dans ces conditions, comment arbitrer, mon lecteur bien perplexe ? Il me semble que quand on est sensible à l’histoire, à la géographie et à la justice, on ne peut pas supporter tous les -ismes que j’ai énumérés en commençant et qu’on doit critiquer l’Occident. Mais non sans trois nuances.

1) L’humanité est une et nous sommes tous embarqués sur le même bateau, j'allais dire dans la même galère. Les Grecs ont sans doute inventé les sciences qui nous inquiètent tant mais quelqu’un les aurait bien inventées de toute façon quelque part. Et partout, les plus forts ont tendance à abuser de leur force. Voir les impérialismes romain, chinois, japonais, mongol, arabe, etc. Toutes les pages de l’histoire humaine sont pleines de massacres, guerres, atrocités, soumissions, etc.

2) Les révolutions anti-occidentales qui ont réussi ont abouti à des régimes tellement pires : stalinisme, maoïsme, polpotisme, etc. Les pays arabes décolonisés offrent le visage peu avenant de dictatures corrompues et intolérantes : Algérie, Égypte, Syrie, Turquie, Irak, Iran, etc. Lequel rattrape les autres ? Je vous laisse apprécier la qualité des régimes d’Afrique noire.

3) Je tire de la lecture de La Religion des faibles, de Jean Birnbaum l’idée que l’Europe, si affaiblie au XX° siècle, pourrait être quand même la meilleure ressource de l’humanité à l’époque où la Chine est en train de gagner la guerre économique dans les conditions qui sont les siennes, à l’heure de Trump-Poutine-Erdogan-Assad-Sissi-Rohani-Bolsonaro-Xi-Dutertre etc., etc. Combien de désespérés votent avec leurs pieds ou avec leur embarcation de misère comme au temps des boat people cubains ou vietnamiens ? Jean Birnbaum écrit que malgré tous ses péchés, et ils sont grands, l’Europe reste la patrie des droits de l’homme, de la Sécurité sociale, de la législation du travail.

Est-il permis de ne pas être manichéen ?

Photo : vu à Emmaüs jeudi.

Mes autres billets
Tag Cloud