Façons de parler



Pour changer un peu de ton, je reviens sur quelques façons de parler qui vous frapperont autant que moi, je l'espère :


Voyez comme il est galant !

Rosius, d'un coq de sa ferme qui, du bout du bec, offre un ver à une poule

- Mais papa, comment je ferai si elle est aussi laide qu’on dit ?

- Pense aux roubles !

Tolstoï, Guerre et Paix

Mon fils, si tu étais tué, j’en aurais grande peine.

Mais si tu perdais ton honneur, j’en aurais HONTE !!!!!!

Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe

- C’est un vrai, Monsieur ?

- Bien sûr que c’est un vrai !

- Mais c’est un crâne de quoi ?

- Je vais vous le dire. C’est tout ce qui reste de la dernière étudiante qui est montée dans cette voiture.


Les déclinaisons latines, ça s’apprend comme si on allait tuer un homme !

Quand une version latine trop rétive ne me laissait d'autre choix que de frapper à la porte du bureau de mon père.


Les villes, c’est comme les femmes : tant qu’on n’a pas passé une nuit avec on ne peut pas dire qu’on les connaît.

Stendhal, Mémoires d'un touriste


Elle est blette !

Alfred, de l’ex de son frère


Et pour finir, quelques expressions glanées à droite à gauche :


- Je vais m’occuper de ton cas


- C'est pas une option


- Arrête ton vice !


- Il est fragile – Fragile comment ?


- Bla bla bla - Et ?


- On ne dit pas cet enculé, on dit Monsieur le professeur.


Photo : vu au marché aux puces de Nice, lundi.

Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now