Encore quelques sujets d'émerveillement




Les hommes et les femmes, les chiens et les chats ; le thé et le café ; le sucré et le salé ; le jour et la nuit ; l'eau et le feu.

Prendre la route le matin.

Les corniches de Marseille, d'Alexandrie, de Beyrouth.

L'intensité donnée à la beauté par la pensée de sa disparition.

Les platanes de Vaugines et ceux de Cucuron.

Les romans d’Izzo, de Cosseiry, de Houellebecq.

Les noms de Marseille : Menpenti, les Aygalades, Plan-de-Cuques, Le Vallon des Auffes, Malemousque, les Goudes, le Roucas Blanc, Les 5 Avenues, Bouc-bel-Air, Allauch.

La Servante au grand cœur, Le Cygne de Baudelaire.

Un plateau de Carrare ancien en 3 cm.

L'Affaire Dreyfus.

Brandt à Varsovie.

La chaux éblouissante. Les pigments naturels.

Certaines aiguilles de pin inconfortables aux limaces, dont on trouve à se faire des cure dents.

Le Bureau des légendes.

Les boules de chêne ramassées par Antonia dans une timbale d’aluminium.

La Rabouilleuse et La Grenadière.

Quelques vers grecs anciens traduits par Marguerite Yourcenar.

Le château Borély.

Mon entrée préférée : crevettes, avocats, pamplemousse.

L’Hôtel Suisse de Nice.

L’Admiral 26 de Copenhague.

Les quais de Sète.

Les accords du participe passé.

Les melons de l’été ; les spritz de l’été.

Wikipédia.

Les Catalans à 9 heures du matin, la calanque de Sormiou, la pointe de Cacao.

Un grand crème et deux croissants sur une terrasse à Cucuron (tant que ce putain de Covid...).

Ce qu’on peut faire avec une truelle et du plâtre.

La littérature antillaise.

Les épaules de ma femme.

La maison de mon enfance.

Le sable granitique de Capo di Feno qu'on retrouve dans les plis du maillot.


Image : Adam et Ève le jour de la création, vu au Musée de Copenhague.


Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now