Des tragédies sans police ni tribunal



Bruno : Alors, tu as fini l’histoire d’Oreste et d’Électre ?

Faustine [12 ans] : Je la connaissais déjà.

- Alors, comment ça finit ?

- Ben, Oreste tue Clytemnestre.

- Oui, mais après ? Nous, avec Mina, on a regardé une série américaine. C’était l’histoire d’un crime. On a retrouvé le cadavre d’une pauvre fille qui a été massacrée par un sadique et les policiers essayent d’attraper le coupable.

- C’est le même genre d’histoire.

- Les histoires de crime, c’est ce qui intéresse le plus les gens. Dans l’Antiquité, c’était déjà comme ça.

- Sauf que dans l’Antiquité, y avait pas de police.

- Très bonne observation ! Alors, tu sais comment ils faisaient ?

- Ils étouffaient l’affaire !

- Pas du tout. Ils voulaient se venger. Regarde Oreste, s’il tue Clytemnestre, c’est parce qu’avant, elle a tué Agamemnon et si …

- Si Clytemnestre a tué Agamemnon, c’est parce qu’Agamemnon, il a tué Iphigénie.

- Alors, tu vois que ça n’en finit plus tandis que si la police s’occupe d’arrêter le criminel et de le punir, on n’a plus besoin de se venger. C’est pour ça qu’on regarde des séries policières au lieu d’aller voir des tragédies comme les Grecs.

- Mais Mina m’a dit que l’histoire d’Œdipe, c’est un roman policier.

- C’est vrai. Il y a un crime et une enquête mais il n’y a pas de tribunal.

- Je sais ! Œdipe est obligé de se juger lui-même et il se crève les yeux !

- Mais y a encore un autre système. Tu veux que je te raconte une histoire qui est vraiment arrivée ?

- Oui.

- L’autre jour, à la radio, ils ont raconté ce qui est arrivé dans un village de la montagne en Iran ou en Irak, je sais plus. Un garçon en a tué un autre ! Alors tous les sages du village se sont réunis pour décider ce qu’il fallait faire.

- Y a qu’à tuer celui qui a tué l’autre !

- Non, pas besoin. Il y a une troisième solution. Le meurtrier avait trois sœurs. Les gens ont encore beaucoup d’enfants dans ces villages. Alors les sages ont décidé que la famille du meurtrier avait qu’à donner les trois filles en mariage à la famille de la victime qui avait justement trois frères.

- Comme ça, ils allaient faire une alliance au lieu de se battre.

- Tu as tout compris. Sauf que ça n'a pas marché.

- Pourquoi ?

- Les deux filles aînées étaient prêtes à se laisser faire mais la plus jeune des filles avait écouté la radio et elle avait entendu qu’en France, il y avait des filles comme toi qui voulaient choisir leur mari au lieu d’écouter leur père. Alors, elle a pas voulu du mari qu’on lui réservait et elle s’est enfuie avec un autre garçon.

- Elle avait raison !

- Peut-être, mais tu veux que je te dise le résultat ?

- Oui.

- C’est que maintenant, la famille de la victime n’a qu’une idée, c’est de se venger… Tu trouves ça bien ?

- Non, mais pourquoi il faudrait que se soient toujours les filles qui se sacrifient ?


Photo : Œdipe roi de Pasolini.

Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now