Beau travail


Vous aimez les beaux garçons bien virils ? Moi, je préfère les filles, mais, là, j’ai craqué. Si vous n’avez pas vu le film de Claire Denis, sautez dessus : il est sur Arte en accès libre. Quelle merveille ! Quelles images ! Quels regards appuyés ou rêveurs ! C’est des légionnaires qui s’entraînent à Djibouti, sous un soleil de plomb, au milieu de la caillasse. Devant la mer souvent.

Un jour, en construisant un canapé de brique et de plâtre au cabanon, j’entends Rudy Ricchiotti, vous savez, l’architecte, qui parlait, qui parlait : Ouille, ouille, ouille ! Quel hâbleur narcissique ! Hé bien, pas du tout : il faisait l’éloge de la légion étrangère : courage, solidarité, sens du devoir, honneur. Je croyais entendre Alfred de Vigny. Il a même écrit un livre dessus. J’en revenais pas et ça m’a fait vibrer (mon petit côté facho…)

Je reviens au film : J’ai d’abord cru que c’était un documentaire. Pas du tout, c’est une tragédie ! Mais que c’est beau, tous ces garçons dans ces paysages lunaires. Un film pour les homos. Claire Denis, c’est la Leni Riefenstahl des légionnaires, vous savez, Leni Riefenstahl, la photographe des Dieux du stade et des Noubas de Kau.

Nous, à Marseille, des légionnaires, on en a sur les rochers de Malmousque qu’on peut admirer quand on va se baigner. Germaine, tu as vu les beaux légionnaires, disait à sa voisine cette femme aux cheveux bleutés ?

Mes autres billets
Tag Cloud