La France, on l'aime ou on la quitte !

Si vous allez Chez Madie, sur le Vieux Port, la déco de la salle comporte une douzaine d'affiches signées par le grand artiste marseillais Thierry Miramon. La plupart sont des détournements de Tintin, ma BD favorite. J'espère qu'elles vous divertiront autant que moi, mon cher lecteur. Elles nous ont aussi pas mal déprimés et nous avons fini par céder aux injonctions de nos enfants qui voulaient absolument nous offrir un séjour au Danemark pour notre anniversaire de mariage. J'ai donc surmonté ma honte de l'avion en honorant de 350 couronnes l'offre d'Air France de financer la plantation d'arbres en Amazonie et dans le Sahel. Comme l'avion n'était rempli qu'aux 3/4, je me suis dit que ça ne changerait rien que nous occupions deux petits sièges vacants, puisque, de toute façon, l'avion aurait bien décollé, à moins que nous ne nous soyons étendus sur le tarmac. Ça vous paraît correct comme raisonnement, mon lecteur ? Les hôtesses de l'air avaient l'air tout content de nous retrouver.

Bref, nous atterrissons à Copenhague, et sur quoi je tombe dans la première rue que nous explorons ? Sur une pub géante vantant le moelleux des textiles du pays. Vous savez que le Danemark est le pays du hygge, l'art de vivre confortablement dans son intérieur, traduit le Routard. Quel contraste avec les misères de la Macronie ! Jamais une pub pareille ne passerait chez nous. Il faut voyager !

Michèle a relu ce billet et ne l'a pas guère apprécié et, en plus, elle m'a fait remarquer que le caleçon de cet homme était en bambou de Colombie. Ce n'est quand même pas ma faute à moi, si cette pub s'est trouvée en travers de notre chemin ! Jugez plutôt par vous-même.

Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now