Scribouillage et bafouillage


Il existe une dimension oubliée de la lutte des classes, c'est la lutte des scribes, je veux dire des intellos, contre le commun des mortels. Avoir fait des études universitaires expose à un vice impuni, l'orgueil intellectuel. Or ce vice est d'autant plus difficile à percevoir que les scribes sont une caste à part occupée en apparence à dénoncer l'injustice sociale mais qui le fait dans un langage incompréhensible qui écrase les victimes elles-mêmes qu'ils semblent défendre.

L'autre jour, chez le kiné, j'ai photographié une page du Point où Michel Onfray attaquait durement les universités médiévales où les philosophes dissertaient entre eux en un langage incompréhensible. Je recopie quelques lignes savoureuses, spécialement pour vous, mon lecteur :


Sénèque demandait comme on pouvait vivre après la mort d’un enfant. Abélard s’interroge pour savoir si le même universel doit être tout entier en lui-même et tout entier dans chacun des individus dont il est le genre ou l’espèce. Marc Aurèle qui souffrait d’un cancer à l’estomac expliquait comme il fallait se tenir face à la douleur ; Gilbert de la Porrée, quant à lui, montre que les formes ne sont pas par elle-même des substances, mais des substances en vertu desquelles il y a de substances.


Comme Socrate, Jésus discutait avec des potiers, des charpentiers, des marchands de poisson. Mais pendant mille ans, dit Onfray, l'université est devenue une machine à produire de la fumée.

Mille ans ? La Renaissance a en effet tordu le cou à l'hydre scolastique, en tout cas en France. Voyez Rabelais. Voyez comme Montaigne, Pascal et Rousseau s'expriment simplement. C'est le bon côté du classicisme. Mais en Allemagne, ça a continué au XIX° siècle, voyez Hegel, voyez Kant, voyez Heidegger. Et le plus fort est que par contagion, le phénomène est revenu en France avec Sartre, avec Lacan, avec Derrida, avec Althusser, avec le structuralisme où on n'y comprend rien du tout. Les têtes de l'hydre repoussent sans arrêt et les scribes dissertent et bafouillent.

Je préfère l'idée de Hugo que le génie exprime le peuple. Le dernier mot de Jean Huss en 1415 fut Sancta simplicitas ! Mais ce fut sur le bûcher dressé par les docteurs !


Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now