Une visite à l'Apple Store de la Joliette

L'i-pad de Michèle ayant rendu l'âme, je me suis rendu à la Joliette, à l’Apple Store pour lui en acheter un autre. Rendez-vous dans ¾ d’heures, me dit-on à l'accueil : parfait, le temps de prendre un café à la terrasse du Dalloyau en lisant quelques pages du Pierre Leroux et les socialistes européens. 2 euros 50, le café, quand même... À la table voisine, trois dealers prenaient leur petit déjeuner sur le coup de 11 heures : plateau de viennoiseries, tartes à la chantilly avec cerises confites et jus d’oranges naturel.

En fond d’écran, les sublimes collines de l’Estaque d’un gris bleuté et la mer écaille de poisson. En face de moi, une petite famille beur, papa, maman, la fillette, deux couples mixtes, black et blanche, et, sur la droite, encore un autre couple mixte, deux garçons cette fois. Le serveur, un élégant métis. Pareil dans l’Apple Store, le service d’accueil, les commerciaux, les techniciens sont black, blancs, beurs. Tout le monde avait l'air content et satisfait. La France est un pays multiracial ! Il y a des racistes chez les vieux ? Sans doute. Mais c’est un peu de l’histoire ancienne.

- Tu dis ça, Bruno, parce aux Terrasse du Port, y a que des gens qui ont réussi, rien qu’à voir le prix du café !

- C’est exactement c’que j’ai voulu dire ! Les problèmes, y sont avant tout sociaux. Dans les cités, y a davantage de blacks et de beurs et, si y a des histoires, c’est avant tout parce qu’ils ont pas les moyens. Si on appliquait le plan Borloo, on parlerait beaucoup moins de racisme.

- Et après, comment ça s’est passé pour l’i-pad ?

- Je suis tombé sur deux vendeurs très charmants qui m’ont expliqué que mon engin était obsolète, qu’il fallait le remplacer, et que, pour 80 euros supplémentaires, j’aurais même un appareil de nouvelle génération. Bien sûr, moi, j’ai dit oui, mais pour ne pas avoir l’air de m’en laisser compter, j’ai évoqué les Mérovingiens et le sentiment de la durée chez Bergson.

- Le maître de Proust ! m’a répliqué Cyprien Parvex de Collombey (il m’a laissé sa carte). Bien sûr, le temps de la mémoire n’est pas celui des ordinateurs… Proust est mon auteur préféré, avec Kafka et Céline. J’ai lu deux fois la Recherche, mais j’aime beaucoup la musique aussi, surtout la musique classique et je jazz. Je range mes livres par ordre alphabétique mais les disques, je les mets par ordre chronologique, pour donner la sensation de la durée, justement. Et vous, quels sont vos auteurs préférés ?

- Moi... ? Chez les modernes, j’aime Proust, Giono, Houellebecq. J’ai même écrit un livre dialogué sur Soumission.

- Ah oui ? Je vais le commander. J’aime bien Pérec aussi, et les dictionnaires. J’ai récemment acquis une édition originale du Richelet de 1680 !

- Whaouh ! C’est le premier dictionnaire de langue française !

- Les vers ont fait des trous dans les marges mais ils sont respecté le texte parce que l’encre ne leur plaisait pas.

- C’est drôle d’être bibliophile quand on travaille dans l’informatique... Dites-moi plutôt ce que vous ne faites pas ?

- J’ai pas la télé mais je fais des expositions de temps en temps. J’aime bien le graphisme.

- Ah oui, Vous pouvez me montrer ?

- Ce sont des dessins à la plume en forme de rébus musicaux.

- Pas mal !!! On peut les trouver sur internet ?

- Tenez, voici ma carte. Ah ! Votre i-pad est arrivé…

Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now