Antonia et son papa...


À neuf ans, on a largement dépassé l'âge de raison. On est grand déjà, ou presque. Vous allez en juger par ces deux anecdotes qui ont Antonia pour héroïne. Pour la fête des papas, Antonia a eu l'idée d'inviter Daniel au café avec son argent de poche. Ils sont allés au Louis XVI et elle a commandé deux sirops d'orgeat.

Bruno : Il devait être fier, ton papa de sortir avec toi.

Antonia : Pourquoi ?

Bruno : Parce que les papas aiment toujours bien sortir avec leur fille.

Antonia : Ça les rajeunit... Mais, moi, je suis trop petite... Il aurait préféré sortir avec Matilda (15 ans). Bruno : Tiens à propos, il se pose un problème au sujet de l'héritage de Monique. Tu sais que la pauvre Monique est morte à 88 ans.

Antonia : La pauvre !

Bruno : Le problème, maintenant, c'est de savoir qui va hériter de sa fortune.

Antonia : Elle est grosse sa fortune ?

Bruno : Non : toute petite. Mais quand même : à qui on va la donner ?

Antonia : À ses enfants !

Bruno : Elle n'en a point !

Antonia : À son papa !

Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now