Je vote pour Nicolas Hulot


Le Monde du 7 mai a consacré quatre pages à Nicolas Hulot. L'idée est que la crise actuelle aura été bénéfique si elle permet de secouer le cocotier un bon coup. C'est pas pour me vanter, mais si on m'avait posé les mêmes questions, il me semble que j'aurais pu dire à peu près la même chose. Pas vous mon lecteur ? Ce qui prouve qu'il y a quand même un large consensus. Alors, je résume en vrac, mêlant mesures sociales et écologiques :


Revenu universel - taxe sur les transactions financières - relocalisation des activités sensibles - contrôle strict de l'argent donné pour soutenir l'économie - arrêt les importations non indispensables - limitation de l'avion pour les courtes distance et pour les longues - incitation à l'éco-agriculture - arrêt de la production de bolides et de SUV - transport ferroviaire des marchandises - TVA incitative pour les produits écologiques - revalorisation les métiers essentiels - création d'une troisième Assemblée qui planifie l'avenir hors du jeu politique - combat radical de l'évasion fiscale, etc. Nicolas résume cela en substituant la notion de juste échange à celle de libre-échange. et n'hésite pas à parler de frontières-écluses. Il insiste aussi beaucoup sur l'échelle européenne de la solidarité.

Ce qui ma plaît, c'est que Nicolas n'est pas un idéologue comme Frédéric Lordon, ni un politicien : Il court-circuite complètement les partis et le jeu électoral dont nous ne voulons plus. D'ailleurs, on n'a pas le temps d'attendre que Mélenchon soit élu en 2002. Nicolas a rompu avec Macron mais il continue à discuter avec lui et veut le prendre au mot quand il déclare au Financial Time : "Il faut que les choses impensables deviennent pensables."

Paraphrasant Nelson Mendela après son élection, Nicolas énumère 100 principes pour un monde nouveau en scandant la formule Le temps est venu de...

... ne plus sacrifier l'avenir, résister à la fatalité, ne plus se mentir, réparer la planète, traiter les problèmes à la racine, écouter les anciens, écouter les jeunes, miser sur l'entraide, honorer la beauté du monde, cultiver les différences, retrouver la simplicité, protéger les biens communs, exercer la bienveillance, etc...

Des mots ? Des idées aussi et surtout des sentiments. Or rien ne se fera sans volonté commune. Photo : la vue depuis ma fenêtre ce matin.



Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now