Une soirée en famille réussie


Grand repas de famille la semaine dernière, tous réunis autour de la table. La lumière des bougies a bientôt relayé celle du soleil. Personnellement, je ne m’occupe pas de la cuisine, mais j’ai préparé et servi l’affogato en dessert : glace à la vanille noyée dans du café + une dose d’amareto. Vous m’en direz des nouvelles ! Et pour faire bon poids, une fois échappés tous les enfants sauf Matilda qui devient grande et aime s’asseoir à côté de moi, j’ai raconté pour la grande joie de tous que c’était la faute des souris si nous étions privés d’internet depuis 8 jours. Ces coquines avaient grignoté le cable qui passe derrière la porte du cellier. Le technicien Free a tout démonté avant d’identifier la panne et de bien réparer. Un charmant garçon très cordial et compétent dont internet est la passion et avec qui j’ai eu la relation la plus agréable et la plus familière.

Le prof que je suis n'a pas pu ne pas relever dans sa bouche la fâcheuse expression le cable que je vous ai parlé mais je me suis demandé si, en fin de compte, un si horrible barbarisme avait tellement d’importance au regard des qualités humaines et techniques de ce garçon. Béatrice a immédiatement abondé dans mon sens en évoquant tels et tels de ses amis spécialisés en sanskrit ou en musicologie, mais dont la culture générale était assez maigre. Les qualités humaines ne passent-elles pas avant toute chose ?

Et puis, comme j’aime bien regarder les deux côtés d’une question (j’ai renoncé au mot dialectique trop pollué par le marxisme au profit du Tao), j’ai évoqué le petit spectacle La Fontaine organisé la veille par les enfants : Michèle a passé l’été à leur faire apprendre deux fables chacun, Daniel leur a fabriqué des masques d’animaux en carton, Emmane s’est chargée de la mise en scène et tout le monde s’est réjoui. Vincent a dit que ça leur laisserait des souvenirs durables et qu’à une époque où des pans entiers de notre culture étaient en train de s’effondrer, il était précieux d’assurer un langage commun au sein d’une génération. J’ai ajouté pour prendre d’autres exemples qu’il serait dommage en effet que Le petit Poucet, Mignonne allons voir si la rose, la parabole de la Femme adultère ou la fraternisation d’Achille et de Priam ne soient plus le patrimoine que d’une petite élite.

Mais il se faisait un peu tard et nous nous sommes séparés sur ces belles idées.

Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now