• Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon

Le Monde le 12 mai 2019

May 15, 2019

 

Abonné au Monde papier, il m'arrive de tourner les pages sans rien lire. J'ai adoré celui du 12 mai. Et vous, mon lecteur, aimerez-vous ?

1) d'abord cette belle photo du pape entouré des Légionnaires du Christ, prise par Alessandra Tatantino.

2) le retournement de la notion de protectionnisme : c'était une insulte il y a peu encore en Europe face à l'Amérique isolationniste et à la Chine expansionniste : virage à 180 degré, dit le journaliste, non sans relation avec le nationalisme et avec l'écologie, drôle d'écheveau. En tout cas, en France, tous les partis politiques se réclament désormais du protectionnisme, de la gauche à la droite en passant par les écologistes. Ça suffit avec l'asymétrie, on n'est pas des pigeons !

3) une enquête sur les 1100 repentis de la mafia vivant sous la protection de la justice avec laquelle ils collaborent en Italie. L'un deux, rompu au maniement des armes à l'âge de 10 ans, s'est repenti au moment d'entraîner son fils de 5 ans et de le préparer à son premier homicide. Quand son père l'a su, il lui a tendu un guet-apens. Le fils a blessé son père à l'aine (je veux y voir un symbole). Conclusion de l'article, "la Ndrangheta ne pardonne jamais".

4) le journal reproduit un article de Hébert dans Le Père Duchesne quelques jours avant d'être guillotiné. Il raconte la cérémonie républicaine qui suivit l'abolition de l'esclavage en 1794. C'était dans le temple du sans-culotte Jésus, Notre Dame. "Bénie soit la Convention, foutre !"

5) la philosophe marocaine Nadia Tazi analyse l'homosocialité islamiste tournée contre la "décadence occidentale". Mais elle commence à rappeler que la réforme de Mahomet fut une réforme du juste milieu par rapport à l'éthique des aristocrates du désert d'époque préislamique. Contre la pénurie, ces hommes sans Dieu ni État exaltaient la dépense illimitée en matière guerrière, festive et poétique. [On voudrait en savoir plus !] Les maîtres mots de Mahomet sont modération, réserve, sobriété, décence, maîtrise de soi, obéissance à Dieu au sein d'une communauté consensuelle et pondératrice. C'est le djihad majeur. Cette inversion des valeurs aristocratiques s'inspire du juste milieu aristotélicien et s'enrichira au contact de la civilité de la Perse.

Nadia rappelle aussi qu'en islam, la jouissance sexuelle n'est pas coupable, elle anticipe au contraire le paradis, le contraire du christianisme, quoi ! Mais la femme est voilée : d'où un double bind qu'accroit la modernité. Les hommes humiliés par la colonisation, par leurs dirigeants et par la difficulté à s'adapter à la mondialisation ont tendance à tirer le Coran dans le sens le plus machiste et réveillent les promesses libidineuses du paradis que nombre de musulmans avaient enterrées.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Mes autres billets

Contre Matzneff

22 Jan 2020

1/10
Please reload

Tag Cloud
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now