Morale de l'Évangile et morale du Coran


Bien sûr, je connais beaucoup mieux l'Évangile que le Coran. Je vais cependant tenter un parallèle entre la morale de la Loi et la morale de l'Amour.

Le Coran n’est guère tourné vers la vie intérieure puisque l’important, ce sont les devoirs envers Dieu et les rituels qui en découlent. Les préceptes moraux concernent la position inférieure des femmes, la loi du talion, les mains des voleurs à couper (trait d'époque insupportable aujourd'hui). Le Coran interdit le vin, le jeu, la fraude, recommande d’honorer ses parents. Les versets consacrés aux sentiments sont peu nombreux : « Dieu vous a formé des épouses pour que vous habitiez en elles. Il a établi entre vous amour et compassion. » (XXX, 20) On trouve encore ceci : « Dieu veut éloigner de vous l’abomination de la vanité et vous assurer une pureté parfaite. » (XXXIII, 31) Le verset le plus pertinent en matière psychologique est peut-être celui-ci : « Rends le bien pour le mal et tu verras ton ennemi se changer en protecteur et en ami. » (XLI, 34) Mais un tel verset est fort isolé. C’est clairement par l’observation des rites, la prière, l’alimentation, le ramadan, que s’acquiert la pureté. J’oublie certainement des versets qui comptent mais sur les 6236 versets que compte le Coran, il n’y en a pas beaucoup qui intéressent la morale, entendue comme travail éthique sur soi-même, comme la belle inscription qu’on peut lire sur l’une des entrées de la mosquée d’El Ahzar au Caire : « Tes actions ne seront jugées que selon leur intention. »

C’est aux devoirs envers Dieu que Le Coran donne une priorité absolue. J’ai trouvé un hadith d’une netteté complète là-dessus : « Celui qui atteste l’unique divinité de Dieu + Mahomet + Jésus + le Paradis + l’Enfer, celui-là entrera au paradis, quelles que soient ses œuvres. » (El Bokhari)


Mais Mahomet a-t-il bien lu les paroles de Jésus ? Jésus donne au contraire priorité aux devoirs envers les hommes. L’Amour passe avant la Loi. « Le sabbat est fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat. » Mahomet s’est employé à retisser ce que Jésus avait défait, faisant de la piété l’observation d’un rituel simplifié. Moïse avait en effet réclamé aux juifs pieux de respecter 365 interdits et 248 recommandations. Le Coran ne réclame que 5 rituels à savoir la profession de foi, les 5 prières, le ramadan, l’aumône et le pèlerinage, plus quelques recommandations alimentaires. L’islam est la plus simple des religions.

Aux Pharisiens qui lui reprochaient de n’avoir pas procédé aux purifications rituelles avant un repas, Jésus répondit :


Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme : mais ce qui sort de la bouche, voilà ce qui souille l’homme. […] Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche passe dans le ventre et est rejeté dans la fosse. Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur ; c’est là ce qui souille l’homme ! Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies. » (Matthieu, XV, 11-20)


(À suivre)

Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now