Alain antisémite ?


Réécouté en podcast l'émission d’Alain Finkielkraut consacrée à l’antisémitisme d’Alain révélée par la publication de son Journal. Le sujet m’intéressait moyen, sauf que… Alain écrit « Je voudrais me débarrasser de mon antisémitisme mais je n’y arrive pas. »

À partir de là, il y a deux positions possibles : on peut descendre l’œuvre d’Alain en flèche en disant : c’est un hypocrite, un antisémite masqué, on va arrêter de le lire au nom de la morale ! On peut dire aussi : Alain savait qu’il était affligé d'une maladie honteuse typique de son époque mais il faisait une séparation bien nette entre son journal intime où il avouait tout et son œuvre publiée où il censurait ce qu’il jugeait indigne pour éviter la contamination.

On appelle ça avoir des contradictions. Qui n’en a pas, ô mon lecteur plein de sincérité ? Moi aussi, il y a des choses que j'éprouve mais dont je ne suis pas sûr et qui contredisent les positions sur lesquelles je me suis calé jusqu'à nouvel ordre, quitte à évoluer un jour.

Alain défendait l’idée que la pensée consistait à s’arracher aux préjugés. Il disait entre parenthèses dans ses Propos sur l’éducation ce que je disais il y a 8 jours : « Si le maître se tait, et si les enfants lisent, tout va bien. » Il critiquait donc l’abus du cours magistral qui fait que les élèves apprennent ce que dit le maître au lieu d’apprendre ce que disent les grands auteurs.

Décalage, d'une autre sorte, et admirable en 1914 entre les mots et l'action. Pacifiste convaincu, Alain devança l’appel pour ne pas rester à l’arrière pendant que les copains allaient au casse pipe. Il eut un pied broyé par une roue en 1917. Face à Hitler, son pacifisme devient beaucoup plus discutable. Heureux ceux qui n'ont pas à faire de tels choix.

Sartre écrivait dans un journal collabo pendant la guerre et pistonna Simone de Beauvoir pour qu'elle y soit admise. Il devint ensuite le chantre de l'engagement et soutint à grands cris les totalitarismes soviétiques et chinois, passant d'une erreur à une autre.

Comme je préfère Alain ! Et puis, Alain était un adepte de la forme courte... Son blog s'appelait Propos.



Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now