Tant qu’il signe pas, t’écartes pas !


Nadine et Séverine vivent en coloc. Séverine ne comprend pas pourquoi plusieurs fois par semaine, Nadine sort en tenue de combat, jupe à ras l’bonbon et talons hauts. En plus, elle est très nerveuse, consulte son portable tous les ¼ d’heures, choquée que l’homme à qui elle a finalement cédé ne lui ait pas mis un mot depuis 4 jours… Ça fait rigoler Nadine :


Rédige un contrat pour une prochaine fois. Comme quoi le type s’engage à te tenir compagnie le lendemain ou à te rappeler dans la semaine. Tant qu’il signe pas, t’écartes pas. (Virginie Despentes, Baise-moi, Livre de poche, p. 14)


Au vide-grenier de Cucuron, j’ai acheté Le Manuel de morale de Bourdeau et Fabry, édition de 1934. La troisième leçon à l’usage des Cours moyen s’intitule Le but de la vie, le devoir, et commence par ces mots :


La morale et la conscience sont d’accord pour enseigner que le but de la vie n’est pas la recherche du plaisir. Certes, tous les plaisirs ne sont pas défendus ; il y en a même beaucoup de permis, mais ne remplir la vie que de plaisir, ce serait se mettre au même rang que les animaux les plus vils. Le but de la vie est dans la recherche du souverain bien obtenu par l’accomplissement du devoir. Faire son devoir, c’est en toutes circonstances, faire la volonté de Dieu manifestée par la voix de la conscience, pratiquer le bien et éviter le mal, combattre ses mauvais penchants.


Suit une citation de Louis Veuillot : « Quand Dieu dit à l’homme Vis pour les autres, sois humble, Dieu lui ordonne d’être heureux. » En voilà bien un de choc des civilisations, comme dirait Francis Fukuyama ! Encore faut-il avoir un peu de mémoire pour éprouver la sensation d’être comme rescapés d’un tremblement de terre.

Ni Nadine ni Séverine ni beaucoup de leurs lecteurs.trices qui riront de l'idée baroque de faire signer un papier au type qui… n’auront à l’esprit que la signature d’un tel contrat avant le premier rapport sexuel s’appelait jadis le mariage, à savoir la chose la plus sacrée dans toutes les civilisations qui ont précédé la modernité. Les sauvages d’Amazonie dont Lévi-Strauss a décrit l’institution matrimoniale dans ses Structures élémentaires de la parenté sont en un sens mille fois plus civilisés que nous puisque le tabou de l’inceste s’étend chez eux à toutes les femmes de la tribu, des centaines ou des milliers, et que l’épouse désignée par une grammaire rigoureuse vit en attente de l’autre côté de la rivière ou de l’autre côté de la montagne…

Que choisissez-vous, mon cher lecteur, l’individualisme ou le holisme ? Pas facile…

Mots-clés :

Mes autres billets
Tag Cloud