Islam et ressentiment


Si l’islam méprise le christianisme, dit Nietzsche, il a mille fois raison. Le christianisme nous a frustrés de la moisson de la culture antique, et plus tard, il nous a encore frustrés de celle de la culture islamique. La merveilleuse civilisation maure d’Espagne, au fond plus proche de nous, parlant plus à nos sens et à notre goût que Rome et la Grèce, a été foulée aux pieds. Pourquoi ? Parce qu’elle devait le jour à des instincts aristocratiques, à des instincts virils, parce qu’elle disait oui à la vie, avec en plus, les exquis raffinements de la vie maure !


J'ai pensé à cette phrase tirée de L’Antéchrist (§ 60) en visitant l'Institut du monde arabe jeudi : architecture, vêtement, langue, écriture, etc. : quelle splendeur ! Mais qu'en reste-t-il aujourd'hui ? Bernard Lewis, qui vient de mourir, a souligné que le monde islamique s'est pétrifié au XVI° siècle au moment où l'Europe prenait son essor, d'où un énorme différentiel de développement au bout de quatre siècles. Comme les autres parties du monde, le monde musulman s'est facilement soumis devant l'évidente supériorité matérielle occidentale. Pourquoi se rebiffe-t-il aujourd'hui ?

Il me semble que le contexte de la mondialisation pousse les peuples à se comparer les uns aux autres. La comparaison avec l'Asie est particulièrement cruelle. Le Japon, la Chine, la Corée passent au premier rang tandis que le monde arabo-musulman stagne. À la pauvreté s'ajoutent le despotisme et d'horribles guerres civiles malgré la décolonisation, vous me permettrez de le dire, chers amis musulmans, avec toutes les nuances qu'il faudrait ajouter.

De même que les persécutions subies par les premiers chrétiens peuvent être tenues pour responsables du non à la vie catholique que déplore Nietzsche, de même le sentiment d'infériorité éprouvé par les musulmans face à l'Occident et face à l'Asie provoque un repli identitaire, en l'occurrence sur le religieux.

Pourquoi, le communautarisme est-il apparu en France depuis 10 ans ? Pourquoi le voile, qui n'était porté que par 10 % des femmes en Algérie, en Égypte et ailleurs, est-il devenu la norme ? Et je ne dis rien du djihad. Pourquoi tout cela est-il apparu en même temps que la chute du mur de Berlin ? Réponse : à cause du marasme politique, économique, scientifique, artistique du monde arabo-musulman. Dans ces conditions, la culture occidentale est prise comme bouc émissaire d'une identité frustrée, ce qui n'enlève rien à la réalité de tous ses péchés colonialistes.

Que médite cette jeune fille voilée qui attend le bus 41 à côté de moi en regardant une blonde dénudée posant pour un maillot de bain les cuisses entrouvertes ? Le vice et la vertu ?

Vous aurez compris, cher lecteur perspicace, que ce billet ne traite pas de l'islam en lui-même, sur lequel j'aurai à revenir, mais des raisons de son réarmement récent.

Considération annexe : Si Macron n'applique pas le plan Borloo, que le sien soit à la hauteur du marasme des banlieues !


Photo : Coran ancien, Institut du monde arabe.

Mes autres billets
Tag Cloud
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now