10 - 5 = 5



Occupé à constituer un petit compendium de mes meilleurs billets, je tombe sur une page où j'évoquais un article du Monde de janvier 2018. Sylvie Kauffmann rendait compte dans Le Monde du discours d’Emmanuel Macron au sommet de Davos. Elle décrivait « ce Churchill au regard de Jeanne d’Arc emmenant à sa suite une délégation de chefs d’État européens aussi solidaires qu’un pack de rugby ». Il fut ovationné, rapporte la journaliste, debout par une assistance internationale dont il est la nouvelle star. Il parla d’une globalisation à visage humain. Il rappela que la croissance n’était pas une fin en soi. Populaire dans le monde pour avoir repoussé le Front National, il avertit que les populismes gagneraient dans dix ans si un sens n’était pas redonné à la mondialisation. Il fut applaudi par un parterre de PDG quand il fustigea les 1 % de riches qui concentrent les richesses de la planète en pratiquant l’optimisation fiscale à tout crin, quand il réclama que les entreprises refondent un vrai contrat social avec les gouvernements au lieu de tirer la fiscalité et les droits sociaux toujours par le bas, quand il somma les GAFA de défendre les biens communs en investissant un euro dans l’éducation, la santé et l’environnement quand ils en investissent un autre dans un pays en développement.

Voilà qui est parlé d'or. Si je compte bien, 10 - 5 = 5. Il reste donc 5 ans à EM pour réaliser son programme. Sinon... Sinon, c'est MLP.

Mes autres billets
Tag Cloud