• Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
Tag Cloud

23 Jun 2019

Quand je passe la tondeuse au cabanon, au volant de ma robuste Grillo (comme mon ami médecin), j'ai pris l'habitude de procéder en faisant des cercles concentrique autour du bâtiment. C'est une marque espagnole que je vous recommande, super-puissante, qui ne bourre jamais et pulvérise même les branches et les pierres, mais j'épargne toujours la touffe de pervenche qui reparaît chaque printemps au pied d'un chêne avec ses fleurs bleu-mauve. J'en extermine bien d'autres mais celle-ci, jamais, car elle me rappelle ma petite enfance au Collet-Redon, sur les hauteurs de Château-Gombert. Je pourrais presque dire comme Hugo :

           J'eus dans ma blonde enfance, hélas ! trop éphém...

13 Mar 2019

Les deux grands onanistes de notre littérature sont certainement Rousseau et Houellebecq. Il faut y ajouter Proust s'il faut en croire son biographe, Jean-Yves Tadié :

Seule forme d’acte sexuel jamais prêtée au narrateur de manière précise, on peut se demander si la masturbation n’est pas la seule, aussi, qu’ait connue Proust, tristement enfermé dans sa solitude.

(Proust et le roman, Gallimard, 1971, p. 71)

La Prisonnière, en effet, ne nous éclaire jamais sur la nature des rapports sexuels des deux jeunes gens qui font lit à part. Qu’est-il demandé de plus à Albertine que le substitut du baiser maternel ? Ou de quelle sorte de baiser s'agit-il au juste ? Peut-être ce que suggè...

8 Mar 2019

Hier, dans le Luberon, les abeilles étaient comme ivres, le parfum sucré était entêtant. Avez-vous idée de la floraison des amandiers, ô mes lecteurs qui ne connaissez d'air que l'air du périph et de ciel que celui du métro ? Ce n'est pas un reproche, mais une pensée pleine de sollicitude que je vous adresse. J'ai repensé à une page de Proust que Jacques aimait à citer. C'est, un peu avant Pâques, quand Saint-Loup entraîne le narrateur visiter sa maîtresse, Rachel, bien peu désirable il faut l'avouer, par le chemin de fer de ceinture, en Seine-et-Oise.

Proust répète le récit fait par Stendhal d'une visite aux mines de sel de Salzbourg où une branche morte trempée dans une solut...

18 May 2018

Proust dit dans Jean Santeuil que les générations comptent plus que les classes sociales. On pourra en juger par ces deux citations. La première sort de la bouche d'un personnage de Virginie Despentes, encore elle !

Le père d'Aïcha est assis à califourchon sur une caisse, il parle de "la République, la République, la République", on dirait un corbeau sur sa branche... Il est comme ça, lui, à déblatérer des trucs dont tout le monde se fout. La dette, le service public, la corruption... Il a toujours quelque chose à dire sur des problèmes auxquels il ne changera jamais rien. Ça se saurait si ce que veulent les gens modifiait quoi que ce soit à la politique. Elle est un peu géront...

2 Apr 2018

J’ai pensé, cher lecteur chrétien ou inchrétien, vous offrir à l’occasion de Pâques un beau texte de Proust que vous ne connaissez peut-être pas. Le narrateur de la Recherche est sorti de Paris par le chemin de fer de ceinture en compagnie de son ami Saint-Loup qui se réjouit de lui présenter sa maîtresse, mais il est stupéfait de découvrir que "le petit morceau de visage" de la femme que Saint-Loup aime à la folie est celui d’une petite pute que tout le monde pouvait jadis avoir pour 20 francs ! Quel rapport avec Pâques, vous demandez-vous, lecteur de peu de foi ?

Le lien est établi par l'apparition de poiriers en fleurs dont l'innocente blancheur bouleverse le narra...

24 Nov 2017

Je parlais récemment de rugosité et de brutalisme (22 nov.). Voici encore ce que, devant aller prochainement à Corte, j'ai trouvé dans un roman corse traduit en français, Murtoriu. Ballade des innocents de Marc Biancarelli. Le narrateur, un écrivain-libraire retourné à la sauvagerie s'emporte contre Proust,

ce type qui se bagarre avec un traversin sur quarante pages. Son traversin, il n'a qu'à se l'enfoncer dans le cul, ce pauvre type. Je ne supporte pas les phrases proustiennes alambiquées, ce style précieux et cette âme parisienne. Je ne saisis pas ce qu'il veut me raconter avec son histoire de traversin, ses conneries de madeleine pour hermaphrodites. Qu'est-ce que je peux a...

20 Nov 2017

Vendredi vers 15 heures, nous nous sommes dirigés, Michèle et moi, bras dessus, bras dessous, vers Les Terrasses du port, centre commercial géant de Marseille, histoire de faire un peu de shopping.  Surpris par beaucoup de forces de police sur l'esplanade de la Major et surtout par un glas qui sonnait sans discontinuer sur 4 notes, de l'aigu au grave, sur un rythme très lent. C'était les obsèques du cardinal Bernard Panafieu, ancien archevêque de Marseille. La cathédrale était comble et le chœur occupé par une grande centaine de prêtres en rouge, en blanc, en violet, des cardinaux, des évêques, le nonce apostolique. La crosse et la mitre. Les enfants de chœur en surp...

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now