• Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
Tag Cloud

19 Aug 2019

Quand on regarde un objet, on ne le voit pas bien. On commence à en prendre la mesure en le comparant. Voulez-vous en juger par cet exemple, mon lecteur, une page de Houellebecq à côté d'une page de Stendhal ? Il suffit de savoir lire, le commentaire vient de soi.

Je reviens une fois de plus sur le texte où Houellebecq accuse la mode indécente de la mini-jupe d'avoir détruit sa vie affective.

Vers la fin du film, après y avoir pensé pendant plus d'une heure, Bruno posa très doucement la main sur la cuisse de sa voisine. Pendant quelques secondes merveilleuse (cinq, sept, sûrement pas plus de dix), il ne se passa rien. Elle ne bougeait pas. Une immense chaleur envahissait Bruno,...

2 Aug 2019

Je vous ai entretenu mercredi, mon cher lecteur, de l'écroulement subi par le héros des Particules élémentaires lorsque la charmante petite Caroline repoussa la main qu'il avait  posée sur sa cuisse. Il ne se remit jamais de ce fiasco et traîna la vie durant une relation faussée avec les femmes. Combien de fois, j'ai comparé ce texte avec la belle page de Balzac qui ouvre Le Lys dans la vallée ! Vous vous souvenez qu'au bal donné en l'honneur du retour du duc d'Angoulème, le jeune Félix de Vandenesse se livre à une véritable agression sexuelle sur la personne d'Henriette de Mortsauf. Balzac a inventé un objet érotique nouveau, les épaules, que Félix découvre avant même de conn...

27 Mar 2019

C'

C'est Péguy qui dit ça. Car le père de famille a charge d'âmes tandis que le célibataire ne vit que pour lui, ce qui est beaucoup plus facile. Il n'a pas de responsabilités. Je ne sais pas très bien pourquoi Péguy disait cela il y a un siècle, mais aujourd'hui, cette idée va contre l'air du temps qui valorise l'individu plutôt que la paternité et la famille, ces vieilleries.

Au plan romanesque, on sait depuis L'Éducation sentimentale qu'un héros peut être médiocre, mais peut-il être pater familias ? Ce n'est pas sûr.

On se souvient comment finissaient les contes de fées, mais le mariage et les nombreux enfants, ils ne les racontaient jamais. Pas assez de péripéties, pas assez...

8 Feb 2019

Schopenhauer dit que la meilleure façon d'avoir un bon style, c'est d'avoir quelque chose à dire.  Ça me paraît profondément vrai. Le style, on croirait que c'est une question de forme. Houellebecq va me donner l'occasion de montrer le contraire et pour cela, je vais prendre comme point de vue la chose apparemment la plus opposée à la forme : la métaphysique, toutes les grandes questions, la vie, la mort, Dieu, l'infini, le néant.

Je dirai que Houellebecq écrit comme quand on regarde l'agitation des humains, ces fourmis, du haut de la tour Eiffel. Il ne croit pas en Dieu mais il est hanté par la pensée de la mort, autant le déclin de notre civilisation que la mort individuelle....

23 Jan 2019

Il y a dans Soumission un beau personnage dont personne ne parle, c'est Alain Tanner, républicain convaincu, fils d'un résistant de la première heure, c'est-à-dire gaulliste. J'ai repensé à cela en  lisant l'interview accordé par Houellebecq à Harper's Magazine en décembre dernier. On y lit que la France, "qui a rarement eu raison depuis de Gaulle", a bien fait de ne pas intervenir en Irak.

Plus généralement, Houellebecq défend une politique française de non alignement par rapport 1) aux États-Unis, 2) au communisme, 3) à l'Europe.

1) De Gaulle était souverainiste, dénonça l'atlantisme, fit sortir la France de l'OTAN, critiqua violemment la guerre du Viet-Nam dans son discours d...

21 Jan 2019

Dans Le Monde du 29 décembre dernier, Jean Birnbaum écrivait qu'il y avait lieu chez MH à "une phénoménologie de la fellation". Je pensais m'y essayer mais Michèle a arrêté ma plume, disait que c'était aller trop loin. Vous ne l'aurez donc pas, mon cher lecteur, mais j'espère qu'elle me passera cette petite érotologie.

Il faut bien sûr commencer par la masturbation dont abuse terriblement le héros des Particules et qui est, bien sûr, la figure du sexe triste. Dans Sérotonine, allumé par deux bimbos rencontrées dans une station service, mais bredouille, le héros (!), traite son érection "par les moyens habituels".

Non, la figure sexuelle emblématique de MH, c'est bien la f... Da...

14 Jan 2019

On a trop dit que Houellebecq n'avait pas de style. Ces citations, de Sérotonine encore, faites sans commentaires, devraient suffire à prouver le contraire. Leur contraste vous laissera peut-être perplexe. Je vous renvoie à mes billets précédents où j'essaie d'expliquer comment on peut les assortir. Attention, mes lecteurs qui n'avez pas froid aux yeux, il y en a d'un peu vives ! Je dois les illustrations au Professeur Ragondin qui m'a interrogé sur Sérotonine dans son blog. Vous pourrez lire notre entretien dans le billet de mercredi (https://professeur-ragondin.jimdo.com)

Elle était revenue me chercher, mon errance en ce monde avait pris fin, elle était revenue sauver d'une s...

11 Jan 2019

Je ne sais si vous avez fini de lire Sérotonine, mes chers lecteurs. J'aurais beaucoup de choses à en dire, mais je vais me concentrer sur la principale, à savoir que le Captorix dont se bourre le narrateur n'est pas le meilleur remède à la dépression.  Il existe un moyen bien plus efficace, selon Houellebecq, de sécréter de la sérotonine, cette substance du bonheur et de l'estime de soi.

Une fois de plus, Houellebecq raconte le naufrage d'un désespéré qui, comme tous les héros de ses romans précédents, a raté sa vie, en particulier sa vie sentimentale. Il faut rappeler qu'il existe deux sortes de femmes chez cet auteur, celles d'avant et celles d'après. Attention, les féminist...

7 Jan 2019

Je suis occupé, comme vous peut-être, mon cher lecteur, à lire Sérotonine dont j'aurai à vous parler bientôt, Mais pour suivre l'actu, je vous propose le petit article plus général que j'ai eu la chance de publier dans Le Monde des livres de vendredi dernier :

Cet auteur à la ligne claire, comme on l’a dit d’un Hergé ou d’un Camus, est en réalité souvent mal compris en raison des fausses pistes et des chausses-trappes auxquelles il expose son lecteur. On commencera par décrire le logiciel profond dissimulé derrière l’apparence du pornographe provocateur pour découvrir un moraliste possédant une vision historique à long terme.

Houellebecq est à ranger parmi les grands écrivains...

1 Oct 2018

... avec une étudiante chinoise et avant la sortie de son prochain roman sur l'amour (Agathe dixit), la question reste posée : comment lire cet auteur difficile ? Cette question s’est reposée lors de la journée d’étude consacrée à La Transgression, d’où je reviens à l’Université de Londres. Je sais que la saisie immédiate de la prose houellebecquienne semble dépourvue d’aspérités. Il n’en va pas de même sur son sens profond.

Mon idée est que le problème vient de ce que, chez MH, deux voix narratives contradictoires s’enchevêtrent. Ce qui saute aux yeux, c’est le cynisme, l’invective et l’obscénité, genre Je ne sais pas si mon fils avait besoin d’un père, mais moi, je n’ava...

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now