• Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
Tag Cloud

20 Jun 2019

Le juste milieu a une réputation catastrophique depuis Louis-Philippe : quand la bourgeoisie est arrivée au pouvoir en 1830, elle a cru trouver une légitimité en disant qu'elle constituait un juste milieu entre le monde aristocratique et le monde ouvrier, entre le légitimisme et le socialisme. Évidemment, tous les poètes et tous les gens un peu délicats ont poussé des cris en disant que ce juste milieu n'était qu'un horrible marécage à l'odeur nauséabonde, l'odeur de l'argent, de l'égoïsme et de la bêtise. Voyez Balzac, voyez Stendhal, voyez Flaubert.

Aristote avait pourtant fait valoir avec beaucoup de bon sens que le courage était un juste milieu entre la lâcheté et la téméri...

24 May 2019

Cette phrase de Gabriel Matzneff m'est restée dans l'esprit depuis le temps lointain où il écrivait un billet dans Le Monde chaque samedi. À quel sujet me demanderez-vous qu'il dit qu'on exagère beaucoup ? Je sais bien que c'est des élections européennes que je devrais dire un mot aujourd'hui... Non, c'est de l'existence de Dieu qu'il s'agit, ou plutôt de le croyance en un Dieu transcendant, personnel, qui existerait au delà de ce monde et par dessus ce monde. Regardez avec quelle délicatesse Matzneff dit qu'il n'y croit pas. Il ne dit pas que Dieu n'existe pas, il dit qu'on exagère, mais par rapport à quoi ? Par rapport à un Dieu immanent, sive natura dirait Spinoza.

Cette pos...

15 Mar 2019

Ceci est le titre d'un livre de Frédéric Lordon que Jean-Pierre m'a invité à lire et qui me confirme dans ce que je pense depuis longtemps en matière de relations humaines : au début est l’intérêt, le prendre, l’égocentrisme. C’est la nature et il n’y a pas lieu de s’en offusquer. Quand je croise un de mes semblables, je sais bien qu’il est tout tendu vers la recherche de sa sécurité et de son plaisir. Ça ne m’est pas difficile de le deviner puisque moi aussi, je suis comme ça.

Et pourtant, même si parfois, ça dégénère, le plus souvent, les relations sont pacifiques et même agréables, on laisse passer l’autre, on dit pardon quand on a bousculé, on paye le prix indiqué, on multi...

11 Mar 2019

Une chose manque à l'Occident que possède l'Orient : le travail introspectif. Le stoïcisme et l'Évangile en ont semé les germes. Pensez à Marc Aurèle, à Épictète, à Jésus qui recommandait de commencer à retirer la poutre qu'on avait dans l'œil avant de lapider qui que ce soit. Mais le moins qu'on puisse dire est que l'Europe a pris un autre chemin en adoptant une métaphysique manichéenne qui vouait la cité terrestre au péché pour ne voir de salut que dans la cité céleste. Le régime du tout ou rien fut prôné pendant combien de siècles par les plus grands sages de l'ouest ! Ce qu'avait à faire le croyant pour mériter le paradis, c'est de réprimer les impulsions de sa nature.

Pie...

19 Oct 2018

Il y a donc deux chemins, l'amitié ou la violence. Lequel vaut le mieux ? L'amitié, bien sûr. Que serait une seule de nos journées où nous serions entièrement en proie à la jalousie, à la colère, au ressentiment ?

C'est ce que dit Matthieu Ricard dans ses méditations bouddhistes. Il ne dit pas qu'il faut se sacrifier pour les autres ou pour Dieu, il dit que si nous ne voulons plus souffrir, nous avons tout intérêt à nous convertir à la bienveillance envers autrui, à nous réjouir de ses bonheurs, à l'aider dans ses entreprises. Tout intérêt !

Personnellement, cela recoupe entièrement ce que j'ai compris il y a des lustres en lisant Paul Diel, Pierre Leroux et Marcel Mauss. C'est...

15 Oct 2018

Où en étions-nous ? Ah oui... Je suggérais que l'homme était avant tout un fragile animal égoïste et inquiet, un peu comme un petit écureuil soucieux de sa survie, qui fait bien son métier d'écureuil en amassant des noisettes et des pignons de pin pour l'hiver. Comme les autres animaux, l'homme prend aussi soin de sa progéniture et de sa famille rapprochée. Voilà le fond. Dans une réunion de copropriétaires, un de mes voisins avait une fois lâché : Chacun sa vie ! Il me semble maintenant qu'il avait raison.

Là où les choses se compliquent, c'est que nous possédons un organe que les autres bêtes ne possèdent pas, ou si peu, le besoin de reconnaissance, c'est-à-dire que nous som...

22 Aug 2018

Je trouve cette question assez niaise. On ne va quand même pas se mettre à faire des dissertations de philo en plein mois d’août sur l’existence de Dieu ! Wittgenstein ne disait-il pas : Sur ce que tu ne connais pas, tu garderas un noble silence. Non sans un peu d’irritation envers le bavardage de ceux qui croient savoir ou qui assurent que Dieu leur a parlé à l’oreille. C'est ma position.

Il y a par contre une question très simple, très immédiate et très sensible : votre cœur, à l’heure qu’il est, est-il épanoui et gonflé, ô mon lecteur qui vous êtes levé du bon pied ce matin, ou angoissé par quelque souci ? Que vous dit le baromètre incrusté dans votre poitrine ? Ce baro...

18 Apr 2018

Le convivialisme n’est pas un parti politique, mais plutôt un groupement et un mouvement de réflexion et de proposition sur le monde comme il va, ou plutôt comme il ne va pas. Je vous ai déjà invité, cher lecteur, à visiter son site internet. Deux idées opposées mais liées me semblent particulièrement précieuses : la décroissance et l’hybris.

Toutes les grandes idéologies politiques dont nous disposons depuis 1789 ont en partage, à gauche comme à droite, le développement des forces productives. La décroissance est au contraire inscrite dans le logiciel du convivialisme. La réponse à l’accroissement de la population mondiale et aux possibilités offertes par la techniqu...

7 Feb 2018

Jésus n’a jamais dit que le pénis était le privilège des mâles, que les mâles vivaient dans la hantise d’une castration paternelle et que les femmes n’avaient d’autre solution pour compenser leur manque ontologique que de mettre au monde un enfant, ce substitut du pénis qui leur manque. Je ne crois pas que Jésus ait péché par fausse pudibonderie, lui qui fréquentait les belles prostituées comme Marie-Madeleine et qui releva la femme adultère que les Pharisiens voulaient lapider. C’est plutôt, à mon avis, qu’il avait d’autres principes de psychanalyse, je veux dire d’analyse des passions.

L’originalité de Jésus par différence avec les systèmes de réglementation contenus dans la...

5 Feb 2018

Rousseau psychanalysteIl nous faut absolument, chers lecteurs non jansénistes, compléter le billet du 30 janvier dernier, . Vous vous souvenez que je résumais la psychanalyse proposée par Rousseau par un carré qui disait que l’amour-propre, c’est-à-dire le besoin d’estime, se décomposait en 4 passions tristes : la vanité et le mépris, la honte et l’envie. Fort bien, mais le besoin d’estime n’engendre-t-il que des passions tristes ? Les hommes sont-ils vraiment toujours en concurrence les uns avec les autres pour remporter la palme ? Cela signifierait que l’amour et l’amitié sont impossibles, juste des discours illusoires ou hypocrites. Certains penseurs jansénistes comme Blais...

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now